Si j'ai un moment caressé l'idée de tenir un journal du confinement, comme d'autres l'ont fait avec talent, sous des formes diverses, j'ai assez vite abandonné ce projet car j'avais juste oublié que je (télé)travaille à plein temps. Comme il semblerait qu'on entrevoie le bout de ce tunnel, l'heure est plutôt au bilan.

Vous avez entendu parler du Getty Challenge? Chez nous, avec le retour de notre fille à la maison, ce ne sont pas les oeuvres d'art qui ont été reproduites, mais les photos des livres de pâtisserie... 

Je vous invite à un premier inventaire couvrant à peu près les dix premiers jours, inventaire qui est finalement une sorte de journal car il reflète des moments marquants du confinement dans notre foyer!

 

Jour 3: la torta della nonna

 

Le temps de défaire ses bagages et de se réinstaller, au jour 3, notre fille réalise un de ses grands classiques, la torta della nonna, une recette italienne de tarte garnie d'une crème légèrement parfumée au citron et saupoudrée de pignons. La photo dans le magazine culinaire duquel est tirée la recette:

 torta

Et la torta chez nous avant dégustation... il manque le sucre glace et nous avons pris la photo un peu tôt (de peur qu'il n'en reste plus après!)

nonna

 

Jour 5

 

 A l'instar des masques, la farine est "en tension", pour reprendre le discours officiel. J'en ai deux paquets d'avance (parce que j'en ai toujours d'avance),mais il va falloir l'économiser, parce que sur toutes les commandes en ligne que j'essaie désespérément de passer dans les différentes chaînes de supermarché, ce produit anodin est toujours "temporairement indisponible". Et pourtant, me fait observer ma fille, il y a à peine un mois, tant de gens étaient allergiques au gluten. Enfin, l'obstacle peut facilement être contourné, en réalisant par exemple le gâteau betterave-gingembre du livre Sweet de Yottam Ottolenghi.  

  

otto

 

Oui, nous avons des betteraves grâce à notre ferme bio qui continue à produire et à nous livrer pendant le confinement et que nous remercions au passage, et si vous ne connaissez pas Ottolenghi, qui a acquis un statut quasiment divin dans notre cuisine, il est urgent de pallier à cette carence. Voici le gâteau chez nous (un peu plus entamé que sur la photo):

 

beetroot

 

 Jour 7

 

Les diverses commandes en "drive" et points de collecte que j'avais lancées ont fini par aboutir pratiquement toutes en même temps, et nous nous retrouvons à la tête d'une impressionnante collection de citrons (4 kilos, pour être précise). La farine étant toujours "en tension", la solution vient une nouvelle fois d'Ottolenghi, la recette du jour sera les mini cakes à la semoule et au citron, réalisés avec cette semoule italienne très fine.. dont j'ai encore un paquet à la cave (oui, ma fille a bien hérité cette passion de la pâtisserie de quelqu'un). Nous nous sommes aperçues que c'est une des rares recettes du livre pour laquelle il n'y a pas de photo, il faudra vous contenter de la réalisation maison:

 

citron

 

Jour 10

Pour ses vacances de Pâques, notre fille devait partir au Japon, son frère aussi d'ailleurs, pour un pélerinage qu'ils attendaient depuis douze ans... En guise de consolation, nous réalisons un repas japonais (heureusement que nous avons une épicerie japonaise dans la rue!) et elle se charge du dessert:

marbré

 

Un marbré chocolat matcha moëlleux à souhait...

 

chocomatcha

 

Je vous retrouve un de ces jours pour la suite (nous ne sommes qu'au jour 10)...!