scrapojapon

20 octobre 2014

Rencontre

Parmi les plaisirs associés au fait d'avoir un blog, il y a les rencontres virtuelles. Depuis plus de sept ans, avec un certain nombre d'entre vous, j'ai échangé des courriers électroniques et postaux, laissé des commentaires et répondu à d'autres, et même parlé au téléphone! 

Mais dans notre petit monde virtuel, la rencontre réelle est d'autant plus précieuse qu'elle est rare. Jeudi dernier, donc, c'est avec grand plaisir que j'ai rencontré Flo(kapadblog), qui était de passage à Bruxelles. Le temps d'un déjeuner, d'une promenade dans le centre-ville, nous avons fait plus ample connaissance et Flo m'a remis un petit sac en partant...

C'était Noël avant l'heure!

 

P1100694

J'ai voulu vous faire aussi partager cet agréable moment, puisque Flo n'a pas de blog, c'est toujours un privilège de pouvoir admirer ses créations, et une grande joie pour moi de pouvoir vous en montrer une:

P1100695

Merci Flo pour cette belle après-midi!

Posté par scrapo à 05:12 - Commentaires [14] - Permalien [#]


17 octobre 2014

Trou de mémoire

 

Je ne me souviens plus du tout si je vous ai déjà montré cette carte, faite l'an dernier à cette époque-ci et gardée en réserve pour le jour où....

 

P1100693

Justement, j'ai eu besoin d'une carte en début de semaine et elle tombait à point nommé car j'avais juste le temps de fermer l'enveloppe et de me précipiter à la poste.

Vous avez peut-être meilleure mémoire que moi.... vous rappelle-t-elle quelque chose?

Posté par scrapo à 05:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

14 octobre 2014

Question de fond

Pour cette carte d'anniversaire masculine, j'ai lifté une carte de Stéphanie que j'ai juste débarrassée de ses embellissements féminins. Mais si je vous la montre, ce n'est pas (uniquement) parce que je n'ai rien d'autre sous la main, c'est parce que le "papier imprimé" est un papier maison, fruit de mes premiers essais avec la Gelli Plate.

 

annivpapi

Gelatos, Gelli plate, l'automne est la saison des expériences!

Je n'avais jamais entendu parler de la Gelli Plate avant de recevoir un message promotionnel d'une boutique en ligne dans laquelle je commande de temps en temps. J'ai regardé la vidéo de démonstration, par curiosité, et j'ai commandé dans la foulée, chose qui ne m'arrive jamais. Quand le colis est arrivé, je n'ai pas eu le temps de m'occuper de son contenu tout de suite, et il s'est écoulé deux ou trois semaines avant que je me souvienne de la Gelli Plate! Du coup, je me suis lancée dans les essais avant même d'avoir revu la vidéo, et je reconnais que j'ai pas mal improvisé.

L'avantage, c'est qu'on procède par couches, et qu'on a - dans une certaine mesure quand même - la possibilité de recouvrir ou de rajouter des couches pour modifier l'aspect de la feuille. L'inconvénient, c'est qu'à moins de noter scrupuleusement les couleurs, les pochoirs et les accessoires utilisés à chaque étape, on est incapable d'obtenir deux fois le même résultat!

Ainsi, je ne sais plus du tout comment j'ai réussi à obtenir ce motif:

photo-5

 

Il serait sans doute présomptueux de qualifier ma démarche d'empirique... le terme "aléatoire" serait certainement beaucoup plus approprié. Je suis déjà, d'habitude, totalement incapable d'anticiper visuellement le résultat de mes actions. Alors, avec la Gelli Plate, l'application des pochoirs à des stades différents et les motifs imprimés en positif et en négatif, je vous laisse imaginer la scène! Après avoir recouvert plusieurs feuilles de superpositions de couleurs et de motifs, j'arrive à un résultat dont je ne suis pas trop mécontente, il manque juste la petite touche finale. L'illumination se fait, pour obtenir ce que je veux, il suffit que je pose le pochoir, que je passe un coup de rouleau, que j'enlève le pochoir, que j'applique la feuille... ah ben non, ce que j'obtiens est exactement l'inverse de l'effet que je recherchais!

Il va falloir que je renouvelle mon stock de peinture acrylique, mais j'ai maintenant un petit stock de feuilles imprimées dont je tirerai peut-être quelque chose dans les semaines à venir, à suivre....

Posté par scrapo à 06:04 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 octobre 2014

Pour celles...

qui se demandent à quoi nous nous occupons maintenant que nos enfants ont quitté la maison...

la réponse en images:

 

photo

 

Réalisée un peu à l'improviste samedi pour une fête d'anniversaire qui avait lieu le soir. C'est notre premier essai. Il va sans doute falloir que nous améliorions un peu notre technique de montage car nous arborons tous les deux de superbes cloques au bout des doigts (pas facile pour taper!) à force de les tremper involontairement dans le caramel liquide - donc forcément brûlant - mais c'est un bon début!

 

Posté par scrapo à 05:35 - Commentaires [15] - Permalien [#]

10 octobre 2014

Aperçu

Il y a un certain temps que je ne vous ai pas fait le coup... j'ai fait une page, mais elle est sur Scrap Rendez-vous!

Une mise en garde toutefois: si vous êtes très, très clean, mieux vaut peut-être vous abstenir...

 

sundet

 

Posté par scrapo à 06:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :



08 octobre 2014

Cartes

 

Un petit post carterie rapide...

Une carte sur laquelle il y aurait des tas de choses à dire, certaines ayant un intérêt parfois discutable.

Il n'y a pas à dire, Stéphanie a sur moi un effet on ne peut plus stimulant. Il faut dire que chez Stéphanie, depuis trois mois, il se passe toujours quelque chose: elle se marie, elle lance un BJB pour son petit troisième, c'est son anniversaire... Et comme, vu ma lenteur proverbiale, je ne fais guère plus d'une carte par mois, en ce moment, il y a de grandes chances qu'elle soit pour Stéphanie!

Venons-en à la carte, maintenant. Et à la photo de la carte pour commencer. La prendre en photo dans la matinée avec un soleil rasant, ce n'était pas une bonne idée. Vraiment pas. Du moins, j'espère que ce n'est que la photo et qu'elle était moins "caca d'oie" dans la réalité. Parce que si c'est le cas, alors ce n'était pas non plus une bonne idée de travailler avec des verts anis un peu limite le soir à la lumière électrique.

Encore des choses à dire sur cette carte d'une originalité confondante, notamment dans sa composition? Mais oui! Une fois lancée, on ne m'arrête plus (je suis partie pour rattraper deux ou trois années de billets télégraphiques, je crois). J'ai fait mon fond aux gelatos! Oui, j'ai fait une petite commande en septembre et il n'y a que quelques jours que j'ai commencé à regarder ce qu'il y avait dedans. J'ai fait quelques essais sur du papier aquarelle dont la texture donne cet aspect particulier, un peu moucheté, et comme je n'étais pas trop mécontente, je me suis enhardie. J'ai aussi fait des découpes dans du papier imprimé! C'est un truc tout bête, mais je ne l'avais jamais fait, je recommencerai.

 

carteStepH2

Je viens de remonter au début de mon billet pour le relire. En fait, il n'est pas si rapide que ça, ce post.

Et voici la très jolie carte très clean que j'ai reçue de Stéphanie qui, elle, doit se contenter de ma patouille!

cartesteph copie

 

Posté par scrapo à 05:40 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

06 octobre 2014

Premier contact

Samedi, c'est sans même un regard en arrière que j'ai quitté la déchetterie communale après avoir déposé feu mon imprimante dans la section "déchets électroniques". A posteriori, je ressens bien une petite pointe de culpabilité d'avoir fait preuve de tant d'ingratitude, mais enfin, je lui avais déjà adressé un éloge funèbre ici même (que vous avez été nombreuses à commenter, ce dont je vous remercie) et... sa remplaçante est arrivée!

Et sa remplaçante, il faut le reconnaître, a beaucoup de qualités.

D'abord, elle rentre, au millimètre près, sur le petit meuble à tiroirs moche sur lequel trônait déjà l'ancienne. Moche, mais pratique. Dans une autre vie, je viderai tous les tiroirs, je le poncerai, le repeindrai en blanc et changerai les poignées des tiroirs. Mais ça, c'est pour ma future réincarnation en personne organisée.

epson

 

Elle fonctionne en Wi-fi et a été très facile à configurer. Car je ne vous cache pas que cette histoire de Wi-fi n'était pas sans m'inquiéter un peu, d'autant plus que j'avais lu dans le comparatif sur la foi duquel je l'ai choisie que l'équipe de test n'avait pas réussi à la faire fonctionner en Wi-fi (ce qui ne les a pas empêchés de la mettre en tête du classement). Je comptais d'abord attendre le retour de mon mari samedi pour la mettre en route et la configurer. Heureusement que ma fille n'est plus là, car elle m'aurait vertement semoncée, en me faisant remarquer qu'on n'est pas obligée d'appeler un mec à la rescousse dès qu'il y a quelque chose à brancher. Curieusement, ce féminisme militant ne l'a jamais encouragée à accepter l'offre de son père qui lui proposait de lui apprendre à manier une perceuse, pas plus qu'elle ne se précipite sur la tondeuse quand on désigne son frère comme volontaire pour la corvée.

Quoi qu'il en soit, dans mon cas, malgré l'absence de ma fille, la tentation était trop forte, j'ai déballé l'imprimante et l'ai mise en route. En dix minutes, tout était fait, encre chargée, Wi-fi configuré avec une facilité déconcertante. J'ai un peu tatônné pour ma première impression parce qu'il y a un bac de chargement de papier à l'avant et un autre à l'arrière, ce qui n'était pas le cas avec l'ancienne. J'ai finalement compris comment indiquer à l'imprimante quel bac elle doit utiliser, et j'ai imprimé ma première photo... une réussite!

 

Pour vendredi, je m'en suis tenue là, laissant le premier essai d'impression A3 pour le week-end, avec l'assistance de mon mari. Et là aussi... ça marche!

Je ne sais pas pourquoi je suis tellement surprise qu'un appareil fonctionne exactement comme il est censé fonctionner, mais c'est comme ça!

DSC_6334

Beaucoup d'émotions pour un seul week-end, je n'ai pas encore essayé le scanner... mais c'est pour bientôt!

 

Posté par scrapo à 05:43 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

03 octobre 2014

Papillons

Et dire que je m'imaginais avoir "du temps" cette semaine! Il n'en a rien été...Entre le jour où je suis allée à la gym, le temps de rentrer, de manger, de régler deux ou trois choses, il était trop tard pour commencer quoi que ce soir, celui où j'étais tellement raide d'être restée devant mon ordinateur toute la journée à taper comme une forcenée pour respecter des délais ab-so-lu-ment im-pé-ra-tifs et où j'ai préféré m'écrouler devant le concours de pâtisserie de la BBC que m'assoir à ma table de scrap, et celui où j'ai passé je ne sais combien de temps à faire je ne sais quoi, mais le résultat était le même, je n'allais pas me mettre à scrapper à 22h, eh bien sur quatre soirées en solitaire, j'ai produit UNE carte. Oui, vous avez bien lu, une carte... Et je ne vais même pas vous la montrer, elle est en route vers sa destinataire.

Je n'ai donc rien de frais à vous montrer, alors je vais ouvrir des conserves... Super, l'invitation, à ce train-là, je ne sais pas si vous reviendrez...

 

Inspiration papillons pour ces deux cartes qui datent de la fin août.

Une carte d'anniversaire qui, je crois, est partie chez Mimi

P1100543

Et, dans la même veine, une autre partie chez Stéphanie pour la féliciter, avec du retard, de son mariage.

P1100548

Stéphanie avec qui j'entretiens une correspondance nourrie depuis quelques semaines, je vais bientôt connaître son code postal par coeur!

Et le temps que je finisse ce post, devinez quoi? Il est trop tard pour commencer quoi que ce soit (eh oui, je suis allée à la piscine en sortant du travail, et en rentrant, le temps de manger, de ranger, de m'occuper du blog....), je crois que je vais terminer ma soirée devant un nouveau show "changez votre déco" de la BBC...

Posté par scrapo à 05:47 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

01 octobre 2014

In memoriam

Voilà, c'est dit, c'est sans doute une des dernières soirées que toi et moi passons ensemble. Après toutes ces années, j'avais un peu oublié que rien n'est éternel, surtout pas toi. Je nous imaginais vieillissant côte à côte, toi un peu moins rapide au fil des ans, moi toujours plus brouillonne, mais ensemble, cependant.

Je mentirais si je disais que notre relation a toujours été idyllique. Il faut le reconnaître, nous ne nous comprenions pas toujours. Souvent, je n'étais pas capable de déchiffrer les messages que tu m'envoyais. J'ai accepté tes exigences, ton intransigeance, la façon dont tu défendais jalousement tes prérogatives, à cause de ce que tu m'offrais en retour. Et avec le recul, ces petits conflits entre nous me semblent bien dérisoires et je regrette déjà nos tête-à-tête parfois orageux.

Certes, il te fallait un transformateur à cause de ta prise et de ta tension japonaises, mais j'en avais ramené un du Japon et il me servait aussi pour mon pistolet à embosser. Certes, tu exigeais un modèle de cartouche japonais et tu n'acceptais pas les cartouches européennes correspondant pourtant en tous points à ta marque et à ta référence. Qu'à cela ne tienne, je m'étais organisée pour qu'à chacun de ses nombreux voyages au Japon, mon mari me rapporte de quoi te satisfaire. Tu refusais obstinément de me laisser accéder au compartiment à cartouches, justement... jusqu'à ce que je trouve, en tâtonnant dans tes menus, celui qui allait enfin me permettre d'ouvrir ce fameux compartiment lorsque moi - et non toi - je jugeais nécessaire de remplacer une cartouche. Oui, au bout de neuf ans de vie commune, nous avions toutes deux trouvé un modus vivendi, et je ne voyais plus tes défauts, bien insignifiants au regard de ta fiabilité, de la qualité de tes impressions, de ta sobriété et de ta rapidité.

Il y a deux ou trois semaines, tu m'as annoncé que certaines de tes pièces devaient être remplacées et je ne t'ai pas prise au sérieux. Comme quand l'ordinateur de bord de ma voiture m'annonce que la date de la révision approche, je n'ai pas tenu compte de ton avertissement, certaine que tu n'allais pas cesser de fonctionner pour si peu. J'ai eu tort. J'aurais pourtant dû savoir que, dans ton pays d'origine, on ne plaisante pas avec la procédure et qu'il n'y a pas de place pour les petits arrangements. Quand des pièces doivent être remplacées, on les remplace, point. Tu m'as laissé une seule chance, j'ai pu imprimer une dernière page. A la tentative d'impression suivante, tes voyants se sont mis à clignoter comme autant de feux de détresse, alors que s'affichait sur l'écran de ton panneau de contrôle un funeste message rouge que je ne comprenais que trop bien malgré la barrière de la langue... c'était fini entre nous.

La mort dans l'âme, j'ai commencé à te chercher une remplaçante. Elle arrive très bientôt. Elle aura davantage de fonctions, une ligne plus moderne, elle offrira d'innombrables possibilités. Pourtant, je redoute notre première rencontre sur laquelle planera l'ombre de ta silhouette trapue.

P1100686

Très vite viendra le moment de t'accompagner à ta dernière demeure... je n'ose penser au sort horrible qui t'y attend! Repose en paix et sois assurée que celle qui prendra ta place ne te remplacera jamais totalement dans mon coeur!

Posté par scrapo à 05:11 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

29 septembre 2014

Le temps file...

Alors que je sélectionne la date de publication de ce billet, je me rends compte que nous sommes à deux jours du mois d'octobre et que je ne sais pas trop où sont passées les quatre dernières semaines...

Inutile donc de vous préciser que je n'ai toujours pas touché à mes affaires de scrap, et que tout ce que j'ai à vous montrer, ce sont des cartes qui datent du mois de juillet, dont une n'est pas de moi!

 

Je commence par celle-là, d'ailleurs, c'est une carte reçue de Christelle en remerciement d'un petit courrier adressé à sa courageuse Camille qui a subi une opération cet été:

 

 

DSC_6323

Et voici ma carte, qui accompagnait quelques petites choses destinées à aider sa fille à trouver sa convalescence moins longue.

P1100328

 

Posté par scrapo à 05:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :



Fin »