L'été joue les prolongations sur mon blog...

Entre vacances actives et torpeur estivale, j'avais laissé mon blog au repos depuis le début juillet. Au début de cette semaine, j'étais assez décidée à me remettre au clavier, avec cependant une certaine circonspection nourrie par les nombreuses récriminations lues sur d'autres blogs (actifs, ou qui tentent de l'être) à propos du manque total de coopération de Canablog. Soucieuse de laisser à notre hébergeur le bénéfice du doute, je me disais que c'était peut-être là des jugements un peu sévères et que tout serait sans doute rentré dans l'ordre à l'approche de la rentrée. Hier, j'ai donc décidé d'aller voir par moi-même et éventuellement de publier un billet. Et j'ai pu vérifier en personne que les récriminations en question étaient fondées... J'avais déjà chargé, avant les vacances, quelques photos dans des messages laissés au brouillon. En l'espace de quelques semaines, Canalblog m'avait insidieusement remplacé mes photos par cette déprimante icône d'image cassée:

 

346003_broken

(Et encore, celle-ci est en couleurs, celles que j'ai retrouvées dans mon message étaient d'un lugubre gris et blanc...)

Comme j'étais encore d'humeur indulgente à ce stade - étonnant, quand on me connaît un peu... -, je me suis dit que ce n'était pas très grave et je me suis mise en devoir de recharger mes images. Au bout d'une bonne dizaine de minutes, j'avais une image et une ribambelle d'icônes cassées. Cinq grosses minutes supplémentaires, et la deuxième image s'affichait triomphalement. Il ne me restait plus qu'à balayer les morceaux d'images cassées et à sauver mon message en espérant que les images allaient rester intactes. Il semble que ce soit le cas, mais je ne le saurai probablement qu'après avoir appuyé sur "Publier" .

 

Je vous laisse donc avec de petits souvenirs de Bretagne:

20170716_122506-COLLAGE.jpg

 

 20170711_131934-COLLAGE.jpg

Et je crois que je vais accorder à Canalblog une petite quinzaine de jours supplémentaires pour se rétablir totalement. J'espère qu'il ne profitera pas de sa convalescence pour dévorer les images des billets que j'ai déjà préparés, et que déjà, aujourdhui, il affichera correctement celles que j'ai eu tant de mal à charger!