Un billet un peu plus "technique" sur l'album de la semaine aujourd'hui.

Un rappel du principe de ce type d'album: il s'agit de tenir une chronique en scrap d'une semaine entière de notre vie. On y consigne donc pendant sept jours des récits de son quotidien, accompagnés de photos et d'autres éléments le cas échéant. Le concept "Week in the Life" a été lancé par Ali Edwards et elle a même déposé la marque. Depuis 2005, elle refait ce projet tous les ans, avec toujours davantage de scrappeuses dans son sillage. Vous trouverez énormément de documentation (en anglais) sur ce projet sur son blog. Cette année, Ali a fait sa "Week in the Life" fin mai.

Pour ma part, j'ai déjà fait ce type d'album il y a huit ans, 

 

couv

et vous pouvez le revoir ICI.

 

Cette année, je me suis lancée dans l'aventure exactement à la même époque de l'année, à une semaine près. Ce n'était pas du tout intentionnel, mais je pense que plusieurs raisons ont joué: il me fallait une semaine "ordinaire", c'est-à-dire hors période de vacances ou de fêtes, une période de l'année où on puisse encore prendre des photos sans trop de problèmes de luminosité (c'est vrai que de ce point de vue, il vaut mieux faire ce type d'album en mai!) et il fallait que j'ai envie de faire cet album, et là, c'était le moment!

Les aspects pratiques, maintenant: la seule difficulté liée à ce type d'album, c'est de prendre plusieurs photos par jour, et bien souvent des photos de scènes et objets parfaitement ordinaires. Cette fois, ma tâche a été grandement facilitée par mon smartphone. En 2008, je n'en avais pas, et j'utilisais mon petit compact que je n'aurais jamais osé sortir dans la file d'attente de la caisse au supermarché pour photographier mon panier de courses. Avec le smartphone, c'est différent, comme une personne sur deux est en train de pianoter sur le sien, on ne vous remarque même plus!

J'ai classé mes photos à la fin de la semaine, et c'est aussi à ce moment-là que j'ai rédigé mon journaling, ou tout au moins un projet de journaling, jour par jour, en reconstituant mes journées à partir des photos. J'ai mis tout cela dans un fichier Word, mais mon journaling sera finalement manuscrit, j'y reviendrai.

En fait, je ne suis même pas retournée voir en détail mon album de 2008 avant de commencer à réaliser celui de cette année. Ce n'est qu'après avoir rempli quelques pochettes que je l'ai examiné de plus près, et je me suis rendu compte qu'il y avait un certain nombre de similitudes. Certes, il y a huit ans, j'avais été beaucoup plus ambitieuse et j'avais créé des templates, je tapais mon journaling et j'imprimais le tout (avec tous les risques de fausses manoeuvres que cela comporte) alors que cette année j'ai opté pour les pages à pochettes transparentes. Mais en 2008, déjà, j'avais voulu un fil conducteur :

week4

une page "le mot du jour" à gauche et une page "les faits du jour" à droite.

Cette année, je n'ai pas prévu à l'avance de fil conducteur, mais pour ma première page, j'ai fait une carte en utilisant ce tampon Kesiart qui représente la liste des jours de la semaine. J'ai mis le nom du jour illustré (le lundi) en couleur et les autres en gris/noir. Et je me suis dit que je pourrais faire la même chose pour chaque jour, en utilisant à chaque fois une couleur différente qui donnerait le ton de ma double page. En y regardant de plus près, je m'aperçois que j'avais aussi utilisé le principe de la liste des jours de la semaine dans mon album de 2008, mais sans changer de couleur chaque jour.

Sur ma première double page, la liste est sur la partie droite, vous l'avez vue hier:

page1B

L'autre élément qui sera récurrent sur toutes les pages sera la carte tamponnée avec les cercles que vous voyez ci-dessous, les couleurs variant en fonction du jour:

page1A

Démonstration en images avec la double page du mardi, sur laquelle vous aurez tout de suite repéré les jours de la semaine et les cercles tamponnés:

dp2

 

Voilà pour les premières explications, je les compléterai la semaine prochaine.