Merci pour vos visites et vos commentaires... J'espère que je ne vais pas vous lasser avec cette nouvelle série de photos.

Cette série a été prise dans le parc national de Wrangell St Elias, à l'ouest de l'Alaska, à la frontière canadienne. Il s'agit du plus grand parc national américain (il est plus grand que la Suisse...) et tout a une autre dimension. Le parc abrite plusieurs chaînes de montagne (c'est la première fois de ma vie que je vois deux chaînes différentes du même endroit... ); le deuxième sommet des Etats-Unis et du Canada, le mont St Elias; des volcans, dont le mont Wrangell et d'innombrables glaciers. Il y a une seule route d'accès, qui est en fait une piste aménagée sur l'emprise d'une voie ferrée dont les rails ont été enlevés dans les années 70. Et au bout de la route, il y a Kennicott...

 

kenlodge

Kennicott, au bord du glacier du même nom, est en fait une ville fantôme. De 1911 à 1938, elle a été le siège d'une intense activité, car la montagne au-dessus de la vallée recelait un important gisement de cuivre. La ville a poussé comme un champignon et a été abandonnée tout aussi soudainement quand l'exploitation du cuivre n'a plus été rentable. Les bâtiments désertés sont restés debout, certains se sont effondrés, les locaux et les touristes sont venus se servir, qui en matériaux de construction encore utilisables, qui en souvenirs originaux, jusqu'à ce que les services du parc national reprennent les choses en main dans les années 90 pour éviter que les dégradations ne deviennent irrémédiables.

 

kenmill7

J'ai trouvé ce site fascinant. D'abord, le calme, puisque la piste s'arrête à une dizaine de kilomètres en aval et qu'on doit prendre la navette de l'hôtel pour monter jusqu'au pied du glacier, le décor ensuite, avec les montagnes et les glaciers qui descendent dans la vallée, et puis cette ville fantôme aux allures de décor de cinéma...

 

kenwide

Le bâtiment le plus impressionnant est celui du traitement du minerai, à droite à flanc de coteau sur la photo ci-dessus. Quatorze étages de bois brinquebalants...

Par chance, on peut le visiter grâce aux services du parc national. Contrairement aux apparences, la structure est stable et on peut visiter l'intérieur en toute sécurité à condition d'être accompagné par un guide.

kenmill

Une visite que je n'aurais manqué pour rien au monde, à la grande surprise de ma fille qui a eu un peu de mal à comprendre la fascination que ces bâtiments semblaient exercer sur nous.

kenmill3

kenmill2

Parmi les visiteurs, il y avait un certain nombre de messieurs très intéressés par la mécanique, même si je n'y connais rien, j'ai quand même été sensible à l'esthétique industrielle...

kenmill5

En plus d'apprendre un tas de choses sur l'exploitation du cuivre, nous avons aussi réalisé, avec une simple photo, à quel point notre environnement est menacé. Sur la photo ci-dessous, toute la zone grise, c'est la moraine du glacier. Ce glacier a reculé d'environ 600 mètres en un peu plus de 50 ans, mais il a aussi perdu près de 100 mètres d'épaisseur. En fait, il y a une quinzaine d'années a eu lieu une réunion des "enfants" qui avaient vécu à Kennicott pendant l'exploitation de la mine. La plupart n'étaient jamais revenus puisqu'il n'y avait plus rien sur place. Et ils étaient stupéfaits de voir les montagnes de l'autre côté de la moraine, car quand ils étaient enfants à Kennicott, l'épaisseur du glacier était telle à l'endroit où se trouve aujourd'hui la moraine que, depuis le village, on avait comme un mur face à soi et on ne voyait pas les montagnes...

 

kenmill8

 

Je vais peut-être arrêter de vous parler de "ma" mine, comme dirait ma fille, pour vous montrer le glacier (car certaines veulent le voir!!). En effet, à Kennicott, on peut aussi faire de belles balades sur le glacier... Voici le terminal:

 

glacK0

Et nous sommes maintenant sur la glace:

glacK01

 

Un petit lac turquoise...

glacK03

 Et un joli lagon...

glacK04

 l'endroit idéal pour un pique-nique au frais!

glacK05