Avant quelques jours de pause, je vous propose de retrouver mon smashbook 2013.

Sur cette double page, j'ai encore eu recours à quelques astuces de masquage/atténuation parce que l'imprimé de la page de fond me semblait un peu difficile à travailler, notamment la page de gauche. J'aurais dû prendre cet imprimé en photo avant pour vous le montrer. Il représente des tranches de livres rangés dans une bibliothèque et les couleurs dominantes vont de l'ocre au bordeaux. C'était un peu foncé et avec des motifs un peu trop tranchés à mon goût, alors j'ai employé les grands moyens: application de gesso avec un pochoir, puis nouvelle couche de gesso plus fine, et imprimé déchiré pour compléter l'ensemble. Sur la page de gauche, le motif de l'imprimé était plus estompé, une fine couche de gesso au pinceau a suffi pour atténuer un peu les médaillons, et ensuite un peu du nouveau Pschhiitt Kesi'art pour réveiller tout ça!

Du coup, l'harmonie des tons du vieux rose au jaune en passant par l'orange s'est faite tout naturellement alors que je n'avais pas du tout prévu cela au début. En fait, avouons le franchement, au début, je n'avais rien prévu du tout, comme d'habitude!

 

 

avr20

Un mot d'explication quand même, non, nous n'avons pas passé le weekend au Japon (enfin pas moi, et mon mari juste la semaine) et la photo de la pagode a bien été prise à Bruxelles où cet édifice est connu sous le nom de tour japonaise. Il se trouve dans le parc de Laeken où il a été construit en 1904, à la demande du roi Léopold II qui avait été fasciné par la pagode présentée par le Japon lors de l'exposition universelle de 1900 à Paris et voulait avoir la même chez lui... Comme le monarque ne regardait pas à la dépense, il avait également fait édifier un pavillon chinois à quelques mètres de la tour japonaise. Ces bâtiments ont connu des fortunes diverses mais ils font maintenant partie d'un ensemble qui abrite les musées d'Extrême-Orient où se tient actuellement une exposition Hokusai, raison de notre visite ce jour-là! Si vous êtes de passage à Bruxelles et que vous vous intéressez aux estampes, l'expo dure jusqu'au 9 juin, et si vous y êtes déjà allé au mois d'avril, retrounez-y au mois de mai, car une partie des estampes exposées change fin avril!

 

Un petit détail de mon fond patouillé, oui, je sais, on est bien loin de Hokusai, mais chacun fait ce qu'il peut en fonction des ses capacités. D'ailleurs, le maître lui-même estimait qu'il avait commencé à comprendre la structure des insectes et des animaux à l'âge de 73 ans et qu'en continuant sur sa lancée, il la comprendrait sans doute encore mieux à 86 ans, pour parvenir à une compréhension quasi-parfaite à 90 ans. Il est mort à 88 ans et aurait dit sur son lit de mort: "Encore cinq ans et je serais devenu un vrai peintre"...

av20det