Hier, je suis tombée sur un article de Rue 89 qui relate de manière très complète les mésaventures de Madame Figaro, enseignante de son état, qui a tout simplement utilisé son nom patronymique dans le nom de son blog, ce dont un certain groupe de presse a pris ombrage... Le contenu du blog de la dame n'a pourtant pas grand chose à voir avec celui de la publication en question, mais la raison du plus fort n'est-elle pas toujours la meilleure?

mod_article47032129_4fe7292e094f0

(la bannière d'origine du blog, que Madame Figaro a été contrainte de modifier depuis)

 

L'affaire, promptement rebaptisée "la coccinelle contre l'éléphant" a eu un certain retentissement, inspirant ici une fable, là un conte, que je vous laisse aller découvrir. Les soutiens de Madame Figaro ont également laissé de savoureux commentaires sur la page Facebook du quotidien. Quoi qu'il en soit, la mobilisation, dans la blogosphère comme sur les réseaux sociaux, semble avoir donné des résultats car il semblerait que le pachyderme fasse désormais marche arrière car toute publicité n'est finalement pas si bonne à prendre...

Scrappeuses-blogueuses prénommées Aurore et ayant utilisé votre prénom dans le nom donné à votre blog, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles, le quotidien n'existe plus sous ce nom là (il a été aspiré par l'éléphant). Si vous vous appelez Marianne ou Marie-Claire et que vous avez utilisé votre prénom, ou même seulement "Elle" dans le nom de votre blog, soyez quand même sur vos gardes!