Je viens de me rendre compte que mon dernier message sur ce blog date du 29 mars, il y a plus de 15 jours!

Ce n'est pourtant pas le beau temps qui m'a tenu éloignée de mes activités scrappo-bloguesques, mais une multitude de choses à faire - et aussi de petites vacances...

Aujourd'hui, en complément de mon article sur Scrap Rendez-vous, je vous présente un album qui s'inscrit dans le cadre du mois Mini-mania, mais je vous préviens tout de suite, cet album est un imposteur, c'est loin d'être un mini. Il est destiné à servir de carnet de voyage pour nos vacances d'été et comporte donc... 25 doubles pages, une par jour. Il mesure environ 17 x 20 cm. En effet, après avoir longuement réfléchi, j'ai décidé qu'il me faudrait, pour chaque jour, la date et le point de chute (il s'agit d'un long circuit en voiture, nous allons faire une douzaine d'étapes et j'arrive à un âge où je ne peux plus faire aveuglément confiance à ma seule mémoire), de la place pour prendre des notes et pour coller une photo de chaque jour dès le retour du voyage.

La couverture est sans surprises:

 

ouest

J'en entends qui se demandent quand je vais prendre des vacances aux Maldives ou en Antarctique pour arrêter enfin de vous bassiner avec mon marron et mon vert. Donc, pour la couverture, c'est un adhésif Toga très pratique qui imite un cuir très souple et très doux.

ouest7

 

Pas de fioritures ni de relief parce que ce carnet est destiné à entrer et à sortir en permanence de mon sac. Exit (ou plutôt exeunt) donc les embellissements, rubans, ficelles et brads qui risqueraient de s'accrocher aux (multiples) autres choses avec lesquelles ce carnet devra cohabiter dans mon sac. Je m'interrogeais sur la reliure, car j'aime les reliures à spirales, mais pas l'idée de sortir un carnet de mon sac et de ferrer du même coup la sangle de mon appareil compact et le cordon de l'étui de mes lunettes de soleil. Heureusement, sur Pinterest, je suis tombée sur le tuto de Francine Clouden, la solution idéale pour profiter des avantages du carnet à spirales sans en subir les inconvénients dans les sacs bordé encombrés.

ouestcoouv

Pour mes pages, j'aimais bien l'idée d'avoir des pages de cahier, des pages cartonnées blanches et des pages kraft uniquement décorées de spray et de chutes de papier, avec quelques tampons, et une étiquette portant la date et le point de chute de chaque jour. Pour aller plus vite, j'ai étalé sur des feuilles de journal un maximum de pages de manière à pouvoir vaporiser sur une grande surface...

 

feuilles

Il n'y a plus qu'à attendre que ça sèche pour pouvoir faire l'autre côté.

Et voici ma première page! A défaut d'être totalement neutre en carbone, cet album est totalement neutre en papiers neufs: tous les imprimés utilisés sont des chutes Toga ou Basic Grey plus quelques très vieux papiers retrouvés dans mes stocks pléthoriques. J'ai aussi utilisé des tampons Toga, des restes d'étiquettes et stickers Basic grey et 7Gypsies et des étiquettes d'Anne Cath.

ouest1

J'ai réalisé une boucle avec un élastique de mercerie pour fixer un stylo sur la couverture de fond.

ouest2

J'ai utilisé pas mal de masking tape pour décorer mes pages aussi, et réparti quelques enveloppes sur l'ensemble de l'album pour conserver les tickets, billets d'entrée, cartes et autres petits souvenirs.

ouest4

Je ne résiste pas à l'envie de vous livrer le compliment de ma fille lorsqu'elle a feuilleté mon album "Yeah, it's nice if you like writing on dirty paper!" (ouais, c'est sympa pour ceux qui aiment écrire sur du papier sale!). Je vous précise que nous pratiquons le sarcasme à un niveau semi-professionnel dans la famille, alors je ne me suis pas formalisée.

 

ouest5

 

Allez, un petit coup d'oeil sur le dos et je vous laisse... pas de billet pendant quinze jours mais aujourd'hui j'ai mis les bouchées doubles, non?

P1070441