Hier, vous m'avez fait le plaisir d'être très nombreux à visiter mon blog et à aller (re)lire mon billet sur le tremblement de terre de Noto. Je plonge dans les archives de mon blog, parce que je ne sais pas quoi faire d'autre... Les nouvelles qui nous parviennent sont tellement alarmantes et aussi source d'une telle confusion.

Pour continuer à penser à eux, je préfère me "souvenir des belles choses". J'ai retrouvé un billet sur un petit village côtier et puis j'ai finalement renoncé à vous en reparler.

A la place, je vous propose d'aller voir celui-ci, si vous ne l'aviez déjà lu, c'était il y a quatre ans à un jour près...