2011 marque un grand bouleversement dans mon existence. Il y a un certain temps que j'y pensais, mais j'avais du mal à me résoudre à franchir le pas. C'est fait.

Je ne dis pas que ça a été facile, que tout s'est fait dans l'enthousiasme, la fluidité et la facilité, mais enfin, c'est fait.

Il y a longtemps que mon fils m'y exhortait, et que je résistais, que j'atermoyais, que je tergiversais.

Depuis le 1er janvier, c'est officiel, j'ai quitté Bill ... pour Steve.

Bon, entre Bill et moi, ça n'a jamais été la passion dévorante non plus, il faut bien l'admettre. Mais c'est vrai que, lorsque je l'ai connu, je ne voyais guère que par lui....forcément, je ne connaissais personne d'autre. Et puis, bon an mal an, il m'a quand même rendu de fiers services et finalement, avec le temps, nous avions fini par former un vieux couple. Je n'ai pas de gros reproches à lui faire, il ne m'a jamais vraiment fait de sales coups, mais ce qui m'insupportait de plus en plus chez lui, c'était sa manière de m'imposer ses choix et de m'envahir avec ses outils. D'ailleurs, j'avais décidé il y a quelque temps de me rebeller et de ne plus naviguer avec lui, lui préférant la compagnie du renard de feu... Poussée par mon fils (ah, quelle famille!), je m'étais mise à lorgner sur la silhouette élégante de Steve et ce qui devait arriver est arrivé: j'ai fini par craquer.

Je me souviens très bien du jour où je l'ai ramené à la maison, le 10 décembre. Difficile pourtant de balayer d'un revers de la main tant d'années de vie commune et, lâchement, parce que cela me semblait plus facile avec le changement d'année, j'ai attendu le 1er janvier pour annoncer à Bill que tout était fini entre nous. Il ne l'a pas mal pris à proprement parler, même si la dernière fois que nous nous sommes parlé, il m'a annoncé sèchement qu'il n'avait pas pu initialiser je ne sais quel composant.

Avec Steve, je connais pour le moment les angoisses qui accompagnent les premiers moments d'une intimité nouvelle à partager. Va-t-il aimer mes fichiers? (il semble que oui, même si certaines polices le chagrinent quelque peu, eh oui, il reste toujours quelque chose de Bill!). Dimanche, nous avons fait les présentations officielles avec mon imprimante,et ça s'est plutôt bien passé. Il a une façon un peu différente de s'adresser à elle, mais ça n'a pas l'air de la déranger (entre nous, je crois qu'elle n'est pas insensible à son charme). Petit à petit, donc, nous faisons connaissance, et j'espère bien que plus, je le connaitrai, plus je l'apprécierai.

Mais je sens bien que vous mourez d'envie d'admirer vous aussi sa silhouette élégante... alors le voici:

test_nouveau_m

PS: Ne vous inquiétez pas pour mon mari, il est au courant, et il est d'accord.