Aujourd'hui, il va être question d'allemand, mais surtout, Isabelle P. et Morgane, ne prenez pas la fuite tout de suite, cela va mener à du scrap!

Depuis Noël, j'avais en tête un petit projet. Le seul problème, c'est que, chez moi, même un petit projet prend du temps et un projet simple se complique en un temps record au fur à mesure que mes maladresses, étourderies et autres bêtises s'accumulent.

Tout est parti de ce triste constat: tout porte à croire que je suis et que je vais rester la seule germaniste de la famille. Ma petite dernière avait encore une langue à choisir pour l'année prochaine et c'est le néerlandais qu'elle va rajouter à l'anglais, au français et à l'espagnol. Je ne m'en plains pas, c'est moi qui le lui ai conseillé! Personnellement, comme je me suis toujours débrouillée avec l'allemand les rares fois où je dois comprendre un texte en néerlandais, je n'ai jamais pris la peine d'apprendre la langue de Vondel. J'espère que ma fille sera un jour en mesure de s'exprimer dans cette langue, mais en attendant, elle n'aura pas fait d'allemand! Or, je ne sais pas si vous vous souvenez de cette photo qui était dans mon December Daily, mais je suis à la tête d'une impressionnante collection de magazines de recettes et livres de pâtisserie... en allemand.

Backbuch

Ils contiennent toutes les recettes des petits biscuits que l'on confectionne pendant l'Avent, une tradition solidement établie en Allemagne que j'ai adoptée depuis de nombreuses années et que j'aimerais bien transmettre à ma fille, mais comment faire pour qu'elle profite du précieux savoir contenu dans ma bible, le "grosse Backbuch" si je ne prends pas les mesures qui s'imposent?

Cette année, après avoir vu un joli petit album "Dans la cuisine" chez Nicolle, j'ai fait de belles photos de mes biscuits de l'Avent et j'ai décidé de traduire enfin mes recettes et de les mettre dans un petit album-livre de cuisine. Il m'a déjà fallu un temps fou pour mettre mes idées en ordre, faire tirer mes photos et traduire et taper quelques recettes. Ensuite s'est posée la question du support. Un mini, oui mais... Il y a peu, je regardais à la BBC une émission très intéressante consacrée à Delia Smith, qui a beaucoup oeuvré pour réconcilier les Anglais avec la cuisine, et Delia disait que le plus beau compliment qu'elle pouvait recevoir, c'était de voir dans une cuisine, ses livres de recettes tachés, salis, éclaboussés, ou s'ouvrant automatiquement à certaines pages tellement ils avaient été utilisés. Je comprends très bien son point de vue, mais je ne suis pas sûre qu'un petit album scrappé "se patine" aussi bien qu'un livre imprimé, alors j'ai opté pour des pochettes plastique pour protéger mes pages. J'ai trouvé, dans mon magasin habituel, des pochettes Toga 15 x 15 pour album à vis parfaites pour cet usage, car d'une part, ce système me permet de rajouter des pages s'il le faut et, d'autre part, mes pages seront protégées.

J'ai commencé par les pages intérieures, parce que je n'ai encore rien décidé pour la couverture. Comme aucune des couvertures Toga ne me plaisait, j'en ai fait une en cartonnage, avec pas mal d'appréhension au moment de laisser un espace entre la petite bande rectangulaire qui correspond à la partie où se fixent les vis et le reste de la couverture, mais tout s'est bien passé. Pour la décoration, je verrai plus tard. Je ne crois pas aux agendas, carnets de notes et autres objets usuels décorés d'éléments en relief et qu'il faut toujours manipuler avec précaution. Un livre de cuisine qu'il faut traiter avec des égards particuliers n'a pas sa place chez moi!

Tout devait selon moi aller très vite vu que j'avais tout ce qu'il me fallait... sauf que... en cherchant la photo d'un type de biscuits, je me suis rendu compte que je l'avais utilisée pour mon DD, et que j'avais donc la recette mais pas la photo, alors que pour d'autres biscuits, j'avais bien la photo mais je n'avais pas traduit la recette. J'étais prête à commencer avec les papiers que j'avais choisis quand je suis tombée sur une boutique en ligne qui proposait les papiers "Very merry" d'October Afternoon, qui me sont, sur le coup apparus absolument indispensables à ma réalisation. J'ai fini par me raviser, mais j'ai encore perdu trois jours à tergiverser... vous voyez à quoi je m'occupe?

Voilà ma première recette:

vanillerez

Tout est sur une base Kraft (inspiration Nicolle!), et j'ai opté pour une alternance de vert et rouge, essentiellement avec des October Afternoon et des Jillibean Soup qui me restent, associés à des unis assortis. Ma page sous plastique:

vanillebild

J'ai failli craquer pour des autocollants October Afternoon dans la fameuse collection Very Merry, et puis j'ai opté pour une conduite plus responsable et j'ai trouvé sans problème sur internet un dessin de "gingerbread man" que j'ai réduit et imprimé sur du kraft, puis découpé.

Deuxième double page en rouge:

zimt

Encore des October afternoon, et encore un dessin trouvé sur internet pour le rouleau à pâtisserie.

Et vous avez vu les deux doubles pages que compte actuellement mon album! Car je dois maintenant résoudre l'épineux problème d'une recette plus longue que les autres, et celui de la recette pas encore traduite, dont je ne sais plus de quel magazine je l'avais tirée (pas du grosse Backbuch, en tout cas!!)