J'ai fait (encore!) une page, qui ne ressemble pas à ce que je fais d'habitude. De toute façon, Lucie trouve que la photo qui est dessus ne lui ressemble pas, donc finalement, tout cela va bien ensemble. Pourquoi est-ce que j'ai fait cette page-là? Il faut vous dire qu'au commencement était, non pas le Verbe, mais entrARtistes. A ce propos, je me suis aperçue que j'apprécie d'autant plus les magazines de scrap que je ne m'attends pas à tomber dessus. Ainsi, l'avant-dernier numéro d'Esprit Scrapbooking, trouvé par hasard au supermarché, m'avait semblé génial. Le numéro suivant (le supermarché ne l'a plus, ça devait être une erreur de commande!) que je suis allée chercher spécialement chez un marchand de journaux qui le distribue, ne m'a pas fait si bonne impression.

Donc, il y a une dizaine de jours, je suis tombée par hasard sur entrARTistes chez un marchand de journaux chez qui je ne vais jamais. Je vous précise que c'est du numéro d'août/septembre/octobre qu'il s'agit, le tout dernier a dû sortir la semaine dernière en France, alors le temps qu'il arrive ici... Je l'avais déjà acheté une fois en France et j'avais bien aimé, mais on ne peut pas tout acheter, et comme il n'est pas facile à trouver... Cette fois, j'ai vraiment été satisfaite de mon achat, à un détail près: la piètre qualité rédactionnelle de la majorité des articles.... mais elles n'ont donc personne pour relire ce qu'elles écrivent? (Visiblement, non...) Je sais que la majorité des lecteurs (lectrices...) n'y prêtent pas attention, mais moi ça me fait bondir! Dans mon métier, on a un certain respect pour la chose publiée, et ce n'est pas parce que c'est un magazine de loisirs qu'on ne doit pas faire attention à ce qu'on imprime... A cela près, donc, il y a des articles très intéressants dans ce magazine, notamment un article sur la distress, qui m'a tout de suite donné envie de m'y remettre. Je ne sais pas pourquoi, la distress, pour moi, c'est une technique pour l'hiver, avec des couleurs chaudes et des fonds estompés, alors que les fonds blancs et les couleurs acidulés et les tampons bien nets, c'est pour le printemps et l'été. Ne cherchez pas... (Mais qu'est-ce qu'elle a aujourd'hui, vous entends-je vous demander devant votre écran?)

Bon, cet article m'a tellement donné envie de m'y remettre que j'ai foncé acheter de la distress Broken China, (turquoise) une couleur que je n'avais pas encore! J'ai sorti mon tampon "manuscrit" que j'adore et que je considère aussi comme un tampon d'hiver (si, si, je vous en ai déjà parlé). Et ça m'a rappelé que j'avais un alphabet mask Heidi Swapp (c'est fou ce qu'on accumule...). Du coup, je me suis lancée et j'ai fait ça:

youdist555

J'étais très contente de moi, mais je ne savais pas trop quoi faire de ma création. L'utiliser sur une page de scrap, oui, mais comment? Ça ne cadre pas tellement avec le style habituel de mes pages. J'ai une série de portraits de ma fille faits cet été en Turquie, que je n'ai pas encore utilisés, alors j'en ai profité. Comme le photographe du club lui a fait prendre la pose, elle ne se reconnaît pas: cette photo et mon élément de page étaient faits pour se rencontrer! Autant associer les choses qui se ressemblent parce qu'elles ne nous ressemblent pas! J'ai bien mis trois jours à décider comment agencer les éléments de cette page. Je vous laisse imaginer la réflexion à propos de la fleur... La photo ne restitue pas fidèlement les couleurs, l'ensemble est moins ocre que le "you" ci-dessus qui a été scanné, mais un peu plus soutenu que sur la photo ci-dessous quand même:

you


Je ne dis pas que je vais adopter ce style pour toutes mes pages, mais ça m'a permis de jouer un peu avec ma nouvelle distress, et le résultat a beau ne ressembler à rien, il ne me déplaît pourtant pas!