Je crois que vous étiez nombreuses à connaître l'un des blogs dont j'ai évoqué la disparition dans mon billet d'hier, car ce dernier a suscité pas mal d'émotion et de réactions. Vos commentaires continuent à alimenter ma réflexion sur les blogs, la part de nous-mêmes que nous mettons dedans et les liens qu'ils permettent de tisser...

Mais je ne vais pas continuer à philosopher, et après les nourritures spirituelles, passons aux nourritures terrestres! Plusieurs d'entre vous m'ont posé la question, aussi je vous rappelle où trouver toutes les Consignes pour les Scrap'recettes! J'ai d'ailleurs relu avec intérêt les commentaires sur ce message... vous pouvez allez voir ce que vous en disiez il y a six mois. Si vous n'avez pas mon adresse, envoyez moi un mail et je vous la communiquerai.

Comme je l'ai déjà dit, ces derniers jours m'ont laissé un peu plus de temps pour scrapper (ça se termine!), d'où ma participation à quelques défis. J'ai pu enfin participer à un de ceux qu'organise Cath de temps en temps. Ils sont toujours originaux et variés et stimulent vraiment la créativité mais, de ce fait, me demandent pas mal de réflexion. Cette fois-ci, comme je disposais d'un peu de temps, je me suis risquée sur ce défi qui, pour moi, était vraiment difficile à relever! Si vous n'avez pas participé, voici à quelle source Cath proposait que notre inspiration s'abreuve:

Pour moi, c'est autrement plus difficile que de respecter une combinaison de couleurs ou de suivre un sketch. Ma mission, si je l'acceptais, allait donc d'abord consister à faire abstraction du rose et des coeurs pour me convaincre que, non, ce n'était pas impossible. Et finalement, j'ai trouvé l'idée très stimulante. Ce qui est intéressant, en fait, c'est que je ne pense pas être parvenue à un résultat très différent de ce que je fais d'habitude: toujours pas de fleurs ni de dentelles, pas de papiers déchirés et superposés, pas de glitter, enfin finalement, comme d'habitude, pas grand chose!

Toutefois, grâce au défi de Cath, j'ai suivi un cheminement très inhabituel, avec un point de départ que je n'aurais jamais choisi mais que je me suis librement laissé imposer, et en adoptant une attitude un peu différente aussi qui consistait à dire non pas "ça ne m'inspire pas", mais "je dois pouvoir en faire quelque chose. Bref, un défi en tous points positifs, stimulant et rafraîchissant, qui donne ça: 

defiC

J'ai toujours du mal à découper mes photos, surtout en rond, mais cette photo d'Essaouira prise à travers l'oeil de boeuf des remparts me semblait ne demander que ça... Pour le reste, c'est tout comme je vous ai dit: très peu de papiers imprimés, et juste un peu de distress et des tampons pour faire des ronds "maison"!