Encore une participation à un défi. Celui-ci a été lancé sur le blog Besoin2vousraconter qui, comme son nom l'indique, accorde une certaine importance au journaling. Il s'agit d'un défi concocté par une scrappeuse que j'admire beaucoup, à savoir Val. Tout d'abord, pour l'avoir rencontrée une fois, je trouve qu'elle a une personnalité attachante et vraiment hors du commun. L'expression qui me vient à l'esprit pour la décrire, c'est "elle a de la classe". Ensuite, parce que je visite régulièrement son blog et quelques blogs "d'inspiration" sur lesquels elle écrit, je trouve qu'elle sait mieux que quiconque mettre en mots ses émotions, ce qui donne de superbes journalings sur ses pages, et qu'elle parle de manière très subtile et très juste de son rapport à l'écriture. Enfin, elle pratique un scrap pluriel, innovant et décomplexé qui est une véritable bouffée d'air frais.

Le défi proposé par Val, donc, puisque c'est le sujet de mon billet, consistait à parler d'une addiction, de quelque chose dont on ne peut pas se passer, avec un journaling adéquat. Ici, je devrais peut-être rappeler que lorsque j'ai commencé à scrapper, il n'y avait pas de journaling sur mes pages. Non pas parce que je pense que ce n'est pas important, mais justement parce que je trouve que ça l'est trop... et j'ai une fâcheuse tendance à ne pas être tendre avec les textes, que ce soit les miens ou ceux des autres et qu'il s'agisse de la forme ou du fond. En ce qui concerne le fond, ma réflexion, tout juste ébauchée lorsque j'ai commencé à écrire sur ce blog depuis le Japon, a tout doucement évolué, grâce à des rencontres, des découvertes, notamment Ali Edwards et le fameux petit livre "Tout d'un blog" dont je vous rebats les oreilles depuis un moment. Pour ce qui est de la forme... dans mon entourage, d'aucuns seraient sans doute enclins à dire que j'aurais dû faire pour ce défi une page "Accro à l'orthographe et à la grammaire".

Eh bien non! J'ai bien aimé ce petit sujet qui peut être pris à différents niveaux et permet de se dévoiler ...plus ou moins, selon le cas. J'ai déjà vu, sur le même thème, des pages consacrées à certaine boisson pétillante dont je me passe volontiers, à l'internet (dont je me passe moins bien), au shopping et au scrap bien sûr. J'ai plutôt choisi un thème très personnel qui prend chez moi toutes les allures de l'addiction: attirance inexplicable, consommation immodérée, incapacité de résister à la tentation.

___accro

Les marges de la page ont été un peu rabotées par le scan car la principale contrainte que je me suis imposée, c'est le format A4 horizontal. Il y a quelque temps, j'avais fait une page intitulée "Ce qui m'énerve" à ce format, donc autant conserver le même pour une page qui me concerne aussi. Et ce n'était pas si facile que ça vu la longueur du journaling...

accrojourn502

Le jaune et le noir se sont imposés d'eux-mêmes, clin d'oeil aux bonnes vieilles Éditions du masque, couleurs de pas mal d'éditions de poche françaises pour les polars (ce n'est pas le cas en anglais, où les polars prennent volontiers de la couleur). Bon, si vous n'êtes pas sensible au charme si particulier de Kurt Wallander ou d'Erlendur Sveinsson, je ne vous jette pas la pierre mais si vous êtes atteint(e)s du même mal, je viens de voir sur le site des éditions Gaïa que le dernier Staalesen sort le 2 septembre!