Le message d'aujourd'hui s'adresse plus particulièrement aux jardiniers et jardinières (encore!). Je vous avais promis, vendredi, après vous avoir montré cette page , de vous parler de nouveau de Karel Čapek. En effet, la prière du jardinier était extraite de ce délicieux petit livre, publié en français aux éditions 10/18 et servi par une excellente traduction qui restitue fidèlement le ton et le style de l'auteur, familier sans être plat, élégant sans être précieux, et toujours plein d'humour. Ce petit ouvrage est illustré par Josef Čapek, le frère de l'auteur. Si vous pensez que vous pourriez, vous aussi, adresser aux cieux la prière du jardinier, vous pouvez ajouter ce livre à votre liste de lecture. Vous rirez sans doute aux larmes à la lecture de ce passage où le jardinier, qui s'est enfin résolu à partir en vacances, ne cesse de harceler par lettre et par télégramme (le livre date de 1929) l'ami à qui il a confié son jardin en lui assurant qu'il n'aurait rien à faire...

capek481

Karel Čapek, né sujet de l'empire austro-hongrois en 1890 et mort citoyen tchécosolovaque en 1938, a vécu l'une des périodes les plus mouvementées de l'histoire de son pays (et de l'Europe). Humaniste, patriote convaincu, ami du président Masaryk, il mourra trois mois avant l'invasion de son pays par les troupes allemandes, ce qui lui évitera la déportation pour activités antifascistes à laquelle son frère Josef, peintre et dessinateur, n'échappera pas.

Au début des années 20, Čapek a surtout écrit des oeuvres de science-fiction, comme "RUR", pièce qui est surtout célèbre parce que c'est là qu'apparaît pour la première fois le mot "robot", que Karel a utilisé dans la pièce mais dont il attribue la paternité à Josef. Il écrit également des articles dans les journaux et des feuilletons. Avec l'évolution de la situation internationale et la montée du nazisme, ses écrits prennent une tonalité plus politique.

On doit aux frères Čapek un certain nombre de livres qui sont devenus des classiques de la littérature pour enfants en tchèque, comme Dasenka (de Karel), Neuf contes de fées (de Karel, illustré par Josef) et le délicieux "Histoires du petit chien et du petit chat", écrit et illustré par Josef, dont un conte a été traduit en français. Vous l'avez peut-être lu à vos enfants, sinon, faites-le! (Je me demande si ce sont bien les illustrations d'origine, il faudrait que je retrouve mon exemplaire tchèque dans mes cartons pour comparer...)

804348

Si vous n'avez ni jardin, ni enfants, j'espère que vous avez abandonné la lecture de ce message avant d'arriver jusqu'ici...