Je continue à faire des cartes, parce qu'il m'en faut quelques unes, et aussi parce que ça va plus vite que les pages. Oui, enfin...

J'avais décidé d'utiliser les fameuses chutes triées la veille, et je pensais que, avec tout ce que j'avais, j'allais facilement trouver de quoi faire quelques cartes. Eh bien, si un jour vous voyez en librairie un ouvrage intitulé "L'art d'accommoder les chutes en scrap", sachez que je n'en serai pas l'auteur, parce que moi, quand je travaille avec mes chutes, il me manque toujours, comme dit ma mère, trois sous pour faire un franc. Sur les cinq nuances de bleu que contient ma boîte de chutes, comme un fait exprès, pas une ne convient à la chute d'imprimé que je voulais utiliser, et avec ces deux chutes d'uni, pas moyen de dénicher une chute d'imprimé assortie, etc. Je m'étais interdit d'entamer une feuille neuve, finalement j'ai fait trois cartes en tenant parole. Je vous préviens, elles sont d'une simplicité confondante. La première m'a pris un temps fou, pourtant à la voir, on se demande bien pourquoi:

arbre259

Pour la deuxième, ça a quand même été un peu plus rapide. L'une des deux va partir dès demain...

arbre258

Pour la troisième, pourtant un peu plus élaborée, ça a été très rapide! Seulement, je ne peux pas la scanner car elle a du relief et il est trop tard pour la prendre en photo. En plus, il ne faut pas que sa destinataire la voie, donc il faudra encore patienter un peu...