Il y avait longtemps, non? Pour la première fois, j'ai participé à un Circle Journal, celui de Carobalou. d'une part, je voulais faire quelque chose pour elle à mon tour puisqu'elle m'a fait une belle bannière, et d'autre part, je trouvais le thème de son Circle Journal intéressant. Comme elle est photographe, elle proposait de faire des pages ayant pour thème... la photographie. Elle demandait une page en noir et blanc, au format A4. Les explications complètes sont sur l'article vers lequel le lien ci-dessus vous conduira, mais il vous faudra aller tout à la fin de l'article, qui parle de beaucoup d'autres choses. Coïncidence, Gaëlle montrait hier sa participation à un autre CJ. C'est finalement une façon de sortir de sa zone de confort en s'attaquant à un sujet que l'on n'a pas choisi soi-même, avec des exigences imposées par d'autres, mais ce n'est ni pour remporter un concours, ni pour gagner quoi que ce soit, c'est juste pour faire plaisir à quelqu'un.

Pour ma page, j'ai choisi une photo représentant des Japonais en train de se prendre en photo... Eh oui, le Japon est sans doute le pays où l'on fait le plus de photos par habitant, certainement aussi le plus de photos qui ne méritent pas d'être tirées... Ce dimanche de février, devant le Kinkaku-ji, la neige tombait dru, mais ce n'était certainement pas une raison pour ne pas immortaliser l'instant sur la carte mémoire, et ces visiteurs sacrifiaient donc au rite de la photo de groupe. J'ai dû pas mal réfléchir pour que mon texte dise à peu près tout sans faire des kilomètres, mais je suis assez contente. Je pensais l'imprimer sur une étiquette et le coller, mais je ne trouvais pas mon bonheur, et finalement je me suis risquée à l'imprimer directement sur lapage, puisque le format A4 le permettait. Une dernière explication, la formule rituelle, quand on prend une photo au Japon, c'est Ichi, ni, san (un, deux, trois) et en anglais dans le texte: cheesu!, puisqu'un mot qui se termine par une consonne, ça ne marche pas en japonais.

cheesu254

Mon fond est bien blanc partout, en vrai. Un jour, il faudra que j'apprenne à entourer mes pages blanches d'un cadre noir à l'écran, pour que ça ne fasse pas blanc sur blanc... Sinon, sur cette page, il y a du Bazzill blanc, une chute de Basic Grey, un morceau festonné de Heidi Swapp, des chiffres KI memories et un brad fleur Scrapworks.

Bon, j'espère que c'était bien ça qu'il fallait faire!