Encore une matinée consacrée aux achats , et voici un des derniers. Qu'est-ce que c'est? Il va vous répondre:

DSC07684

Qui suis-je ?
Je suis un bol à thé.

Mon père est un potier, ami du dieu argile.
Ma mère est un four, amie du dieu du feu.
Ma demeure est là où il y a de l’eau.

Je ne suis qu’un simple bol à thé, utilisé pour boire, mais le Maître de la cérémonie du thé me voit comme une partie intégrante de la nature.
Le Maître du thé recherche constamment à réaliser des combinaisons surprenantes avec moi.
Le Maître dit : “C’est mitate”.

DSC07686

Quand le Maître me berce dans ses mains, je suis heureux.
Quand je sens le thé chaud en moi, je me sens satisfait.
Lorsque le Maître goûte le thé à mes lèvres, c’est comme un baiser.

Ma famille est grande. Mon frère aîné est très fort et unique.
Ma sœur aînée est belle et élégante.
Ma sœur cadette est mignonne et adorable.

Je veux être élégant, avoir un poids parfait et de bonnes proportions.
Le Maître me trouve séduisant car mes lèvres sont le seuil du monde. Elles possèdent le pouvoir de contenir ou de libérer le thé.
Le Maître apprécie ma conversation dans le mouvement de mes lèvres.

Ma ligne reflète mon histoire, ma mélodie et mon rythme intérieurs

Mon pied est la partie la plus importante car le poids de tout mon corps repose sur lui.
Si mon corps bouge, alors je dois déplacer mon équilibre sur mon pied. La forme et la taille de mon pied sont directement liées à la forme et au poids de mon corps.
Chaque corps et chaque pied peut être différent.

Mon intérieur est un espace confortable. Il y a un bassin, pour le lac formé par le thé.
Ce bassin doit accommoder le fouet confortablement et rendre heureux les habitants vivant près du lac quand ils le voient.

DSC07695

Tandis que je prends de l’âge, le Maître continue à s’occuper de moi. Je deviens vieux et plus sage sous sa protection. Mon lustre et ma résonnance évoluent et deviennent plus calmes et silencieux.

Le Maître connait tous mes trésors mais mon rêve serait de les partager avec le monde entier

par Masakazu Kusakabe - février 2007

Je vous invite à prendre dix minutes pour aller vous ressourcer sur le site du potier Masakazu Kusakabe, qui existe en version anglaise en plus du japonais et d'où ce petit texte est extrait (le site a changé et il n'y a plus de français, mais il est toujours accessible en anglais. Je vous recommande tout particulièrement la rubrique "Réflexions" et les deux délicieux textes qui composent "Zen et potier"

Enfin, une adorable anecdote très japonaise à la fin de notre sortie: en revenant à la voiture, restée sur le parking d'un des magasins que nous avons écumés visités, nous trouvons ce sac accroché au rétroviseur:

DSC07691

  Un des nombreux sacs contenant nos non moins nombreux achats était apparemment resté sur le comptoir... Nous n'avons pas su le fin mot de l'histoire, quelqu'un dans le magasin était-il capable d'écrire quelques mots en français? Se sont-ils rués sur un logiciel de traduction en ligne pour pouvoir nous laisser ce petit mot, ont-il téléphoné à un ami qui connaît un peu le français? Nous avons trouvé ça charmant et nous sommes retournés les remercier...