D'abord, je dois répondre à la question que beaucoup se sont posé, à savoir comment fait le papi, même très sec, pour sortir de son petit camion une fois dans le garage. C'est simple, dans ce genre de garage, il y a généralement une porte qui communique avec la maison. Le papi, fort sec, ne l'oublions pas, a donc juste la place d'entrouvrir sa portière et de se faufiler hors du petit camion, et il rentre chez lui par la porte communiquant avec le garage.

Il y a cependant des aménagements plus acrobatiques. Ainsi, nous avons vu un jour à la télévision une émission dans laquelle des propriétaires de voitures étaient opposés à un pilote professionnel dans une compétition consistant à garer leur véhicule dans leur garage en un minimum de temps. Evidemment, l'équipe de production avait sillonné le Japon pour trouver les emplacements de parking les plus exigus, les plus invraisemblables et les plus biscornus, occupés par des véhicules pas forcément appropriés au garage en question. A chaque fois, on chronométrait le propriétaire en train de garer sa voiture, puis le pilote avec la même voiture, et c'est toujours le propriétaire qui gagnait. Il y avait notamment un papi de plus de 80 ans qui garait son petit camion dans un garage complètement biscornu en 40 secondes, alors que le pilote mettait deux fois plus de temps. Dans cette émission, aussi, on voyait un type garer son 4x4, sans l'accrocher, dans un emplacement qui semblait bien trop petit pour le véhicule... et ressortir par le hayon arrière! Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour avoir un 4x4!

Tout à fait autre chose, maintenant, car je vais inagurer une nouvelle série qui va durer quelques semaines. J'ai mis toute la famille à contribution et j'ai demandé à chacun de ses membres de faire une liste de ce qu'il ou elle a aimé ou détesté au Japon. Je ne vais pas publier ce genre de billet tous les jours car ce serait lassant, mais je commence dès aujourd'hui à vous présenter leurs impressions pour éviter que les prochains billets ne soient qu'une succession de listes, et aussi pour pouvoir répondre à vos éventuelles questions, s'il y a des choses qui vous surprennent. J'ai essayé, dans la mesure du possible, de mettre des photos, mais ce n'est pas toujours facile!

Aujourd'hui, je donne la parole à mon mari, qui ne s'est exprimé jusqu'ici sur ce blog que par le biais des photos. C'est lui qui m'a fourni les listes les plus longues, positives et négatives, sans doute parce qu'ici, lui, il travaille et qu'il est confronté à d'autres situations que nous. Et pour ne pas que vous ayez l'impression que le Japon est un pays idyllique, commençons par ce qu'il n'a pas aimé. Je précise que l'expérience n°1 n'a été vécue qu'une fois mais que ça ne lui a pas plu du tout. Pour les suivantes, c'est plutôt le caractère répétitif qui devient insupportable à la longue!

Ce qu'il n'a vraiment pas aimé:

1/ Manger un calamar cru (ika) voire vivant, surtout les tentacules qui se collent sur la langue, et le natto au petit déjeuner

ika

2/ La niaiserie des ados japonaises (et l’adolescence peut durer longtemps au Japon)

cospl

3/ La vue de trop nombreuses villes bétonnées pratiquement toutes identiques

DSC07668

4/ La décoration des planches de bord de certaines voitures (à vomir)

planche

5/ Le "bordel" que peuvent mettre les Japonais à l'intérieur comme à l'extérieur (et au bureau aussi).

bureau

6/ Le machisme des Japonais, leur consommation d’alcool et leur xénophobie

7/ Les wedding palaces, fausses églises et catalogues de mariage à Hawaï, ou en Australie avec un koala ou un dauphin dans les bras

koala241

8/ La durée des feux rouges et le manque de respect du code de la route des Japonais

9/ L’odeur des bentos le soir dans le shinkansen

bento

10/ Les boissons vitaminées et le café en boîte chaud dans les distributeurs automatiques, depuis j’ai arrêté le café…

DSC07643

11/ La standardisation et l’uniformité poussées à l’extrême, même cartable à travers tout le pays pour tous les enfants, même porte de garage pour toutes les maisons (si elles en ont), même poignée de porte automatique, même…

cartables

12/ Je ne supporte plus ni Winnie l’ourson ni Mickey, (surtout sur les plaques d’immatriculation) qui ont infantilisé et exploité des Japonais assez crédules pour trouver ça Kawai de 2 à 102 ans. (Précision valable pour les n° 2, 4, 7 et 12: tout est relatif, pour décrire ce que  beaucoup de Japonais(es) trouvent kawaii, mon mari emploie en français un mot constitué de la répétition de la dix-septième lettre de l'alphabet).

plaque

13/ La profondeur des piscines (1,2 m)

14/ Les groupes de touristes japonais qui suivent docilement leur guide (qui agite aussi un drapeau) au pas de course et dont je me demande vraiment ce qu’ils gardent comme souvenir de leur voyage en dehors de la bouffe et des photos de groupe

akiline

15/ Les barquettes de viande de baleine dans les supermarchés (et la soi disant recherche faite par les Japonais pour massacrer les baleines et remplir leurs immenses congélateurs de viande de baleine (ils ont plus de 2 ans de consommation en stock).

Il y a aussi des choses qui l'ont seulement "énervé", mais ça c'est pour un autre jour!