Pour mettre les coordonnées des gens que je vais bientôt quitter, j'ai bricolé en vitesse un petit carnet. Il a fallu improviser, car ce n'est pas que les carnets d'adresses n'existent pas au Japon, c'est que les onglets sont en hiragana! Et d'ici quelque temps, je suis sûre que je les aurai oubliés!

J'ai donc acheté un carnet tout simple et un paquet de ces onglets autocollants qu'on trouve au rayon papeterie. Finalement, j'aime autant avoir des pages toutes simples pour écrire les adresses, car quand j'ai des colonnes imposées: adresse, numéro de téléphone, adresse e-mail, je trouve qu'elles ne sont jamais à la bonne taille! Je voulais aussi un carnet qui ait une couverture transparente afin de protéger son nouvel habillage. Cela limite évidemment l'épaisseur et le relief, mais je préfère avoir quelque chose de pratique plutôt qu'un objet précieux à manipuler avec soin. De toute façon, je fais un usage de plus en plus modéré des fleurs et des rubans...

carnet1

Finalement, c'est un carnet tout bête, dont j'ai recouvert la couverture de washi vert pâle. On le voit un peu mieux sur le scan ci-dessous, mais le vert est pâle et le motif de vagues en filigrane est très discret. Motifs en papier japonais qui représentent les pins (matsu), et tampon sakura et bambou, alphabet SEI.

carnet238

Rose et vert, ce ne sont pas vraiment mes couleurs (pas ce vert là en tout cas), mais dans ce cas, je ne sais pas pourquoi, j'ai eu envie de les utiliser!