Voici bien longtemps que je ne vous ai pas parlé faux français. Je vais pouvoir rattraper le temps perdu car nous sommes allées la semaine dernière au magasin à cent yens, haut lieu du faux français au Japon.

Pour ceux ou celles qui ne connaîtraient pas encore le magasin à cent yens, je lui avais déjà consacré un article il y a quelques mois. En relisant l'article, je m'aperçois que, la semaine dernière, nous n'avons pas fait exception à la règle: nous avions bien une vague bricole à acheter mais l'objet de notre visite était surtout de voir ce qu'ils avaient de nouveau. Jamais de déception de ce côté-là, car il y a de nouveaux arrivages en permanence. La principale difficulté, au 100 yen shop, c'est de ressortir sans avoir rien acheté. En fait, cela ne nous est jamais arrivé...

Comme nous avions un peu de temps devant nous, nous avons pu flâner dans les rayons, regarder les articles et examiner attentivement les étiquettes multilingues tout droit sorties d'un logiciel de traduction automatique. La récolte a été bonne...

DSC07296

Tout d'abord, cette belle boîte. L'étiquette nous la présente comme une Boîte de Rangement en Bois à La Française (Type Carré). Je n'ai pas voulu vous priver des majuscules. Je suppose que vous en avez plein, des boîtes comme ça, chez vous, pour faire du rangement à la française. Je ne sais pas, en revanche, si les vôtres portent la mention "Cherche Piaule" (à ranger peut-être?).

Même rayon, autre boîte. Voici de quoi clouer le bec à tous les détracteurs du Nord de la France: comme le proclame la boîte, "il fait bonne" y vivre. Le reste est un peu en vrac, l'imprimeur devait sans doute leur demander plus cher pour mettre les accents, donc ils ont préféré s'en passer. Remarquez, ce ne sont pas les accents qui auraient rendu l'ensemble plus intelligible...

DSC07297

Ensuite, nous sommes passées au rayon Ustensiles de cuisine, où ma fille a fait une découverte qui nous a fait hurler de rire. Il s'agissait d'une écumoire, mais avec une grille aux mailles très fines. C'est fait pour égoutter le tofu. Voici l'étiquette en japonais, coréen, anglais et français.

DSC07301

Pendant que je me creusais désespérément la cervelle pour savoir comment on passe de "tofu strainer", qui est une passoire à tofu, à "passoire de petits yeux", ma fille m'apporte une autre écumoire!

DSC07300

Celle-ci sert à retirer de l'huile les aliments qu'on fait frire, et c'est une "passoire de yeux grossiers".

Finalement, quand on les regarde côte à côte, on voit la différence, à gauche, la passoire de yeux grossiers, à droite, la passoire de petits yeux:

DSC07302

Et ce n'est que le lendemain, alors qu'une amie japonaise me demandait ce qui m'avait pris de mettre des photos de passoire sur mon blog, que j'ai eu le fin mot de l'histoire: en japonais, on utilise le mot "oeil" pour désigner les mailles du grillage, ou même pour la vannerie. Voilà d'où viennent ces yeux grossiers et ces petits yeux... Cette fois donc, la traduction en français a été faite à partir de l'original japonais (ce qui ne change finalement pas grand chose au résultat final), et non à partir d'une traduction anglaise, comme dans le cas de ce "butter beater", un ustensile servant apparemment à fouetter le beurre, baptisé "beurrer le batteur" que nous n'avons malheureusement pas photographié...