Vous en savez maintenant un peu plus sur le ryokan. Comme je vous l'ai dit, ça commence dès l'entrée:

ryok0

Vous êtes attendus... Souvent, dans l'entrée du ryokan, il y a un grand panneau qui porte les noms des personnes attendues pour ce jour-là. Dans de nombreux ryokan, il y a aussi une petite plaque à la porte de la chambre, dans laquelle un papier portant votre nom aura été glissé quand vous arriverez. Selon les cas, la dame chargée de l'accueil vous offre le thé et une pâtisserie dans le hall du ryokan, ou bien dans votre chambre. De même, vous pourrez être invités à vous débarrasser de vos chaussures dans le hall, ou seulement à l'entrée de votre chambre.

Dans un ryokan, la chambre est, aux yeux d'un étranger, toujours un peu semblable. Ce sont les détails qui font la différence entre un ryokan haut de gamme et un établissement qui a connu des jours meilleurs: tatamis neufs ou déjà un peu élimés, revêtement mural impeccable ou légèrement fané, parties en bois lisses et propres ou ayant subi quelques coups, beauté de la calligraphie suspendue, arrangement floral de fleurs naturelles ou en plastique...  La vue aussi est importante, dans les plus beaux ryokans, il arrive que les chambres donnent sur un minuscule jardin privatif.

La chambre est généralement meublée d'une table basse avec quatre chaises garnies de coussins, avec un dossier mais sans pieds (voir la photo ci-dessous). C'est sur cette table qu'on vous servira le repas du soir, si l'établissement pratique le service dans les chambres (cela tend à disparaître, compte tenu des coûts de personnel que cela représente). Dans l'espace près de la fenêtre, séparé de la grande pièce par une porte coulissante, se trouve une autre petite table avec deux fauteuils. C'est souvent là aussi qu'est relégué le frigo.

Dans la grande pièce, un pan de mur est habillé de portes coulissantes cachant un placard où sont stockés les futon (Excusez-moi, mais ça me semble bizarre de mettre des "s" aux mots japonais, sans doute parce que le pluriel n'existe pas en japonais!). Sur un autre pan de mur, il y a une alcôve où se trouve la télé, une lampe, et le téléphone. Dans un placard penderie où l'on peut suspendre ses vêtements, on trouve les yukata que les clients peuvent porter à l'intérieur du ryokan. En général, l'hôtel sait, depuis la réservation, quel est le nombre d'adultes et le nombre d'enfants et les yukata correspondent à vos besoins. Si ce n'est pas le cas, la nakai court en chercher une autre. Dans notre tout premier ryokan, la nakai san avait tout de suite compris que notre fils de 11 ans rechignait à enfiler la yukata modèle enfant, ornée de petites grenouilles, comme sa petite soeur. Nous sommes descendus faire un tour, et en revenant dans notre chambre, la nakai nous attendait, avec une yukata taille "S" adulte dont elle avait faufilé les manches et le bas pour qu'elle soit à la taille de notre fils... Pour une nuit!

Quand vous vous êtes familiarisés avec votre chambre et avec le ryokan, en général, c'est l'heure du dîner. On dîne tôt au Japon, quand on vous propose de choisir les horaires du dîner, c'est souvent 18h, 18h30, 19h et 19h30. Il y a généralement trois possibilités: soit vous vous rendez à la salle à manger, à la table qu'on vous indique, soit on vous conduit dans un petit salon privé, soit on vous sert dans votre chambre.

ryok1

Dans tous les cas, il s'agit de respecter l'horaire, car les plats vous attendront sur la table à l'heure dite, et s'il y a des plats chauds, ça risque de refroidir si vous êtes en retard. Dîner dans un ryokan est le meilleur moyen de faire l'expérience d'une cuisine japonaise raffinée. Le repas se compose d'une douzaine de plats (les quantités sont petites, mais à force...), la présentation est somptueuse, toujours adaptée à la saison, ici en automne...

plat

En outre, la serveuse possède une intuition infaillible pour savoir à quel moment elle doit venir rechercher les premiers plats et apporter la suite... Tout est préparé individuellement, et très souvent le principal plat chaud est un poisson ou une viande que vous faites cuire dans un bouillon ou griller vous-même. Les ryokan utilisent beaucoup de petits réchauds individuels que la serveuse vous allume. Le combustible se présente sous forme de pastille, et quand ça s'éteint, c'est cuit! Depuis trois ans, nous avons dû séjourner dans une bonne trentaine de ryokan et je peux affirmer que pas une seule fois nous n'avons dit: "tiens, on a déjà mangé ça à tel ou tel endroit". Chaque ryokan a sa spécialité et sa façon d'accommoder les produits locaux.

ryok2

Dans un ryokan de bonne tenue, la directrice passe au moment du dîner, pour échanger quelques mots et s'assurer que tout va bien. Lorsque la serveuse apporte le riz, ça veut dire que la fin du repas est en vue. En général, on termine pas un thé vert, et c'est ... l'heure du bain!

Eh oui, le bain, c'est une institution au Japon, et dans un ryokan encore plus qu'ailleurs. Dans les endroits touristiques, bien souvent, le ryokan possède ses bains alimentés par une source thermale et c'est pour cela qu'on l'a choisi sur le fameux catalogue! Il y a toujours un bain intérieur et, très souvent, un bain extérieur. Certains guides parlent de "salle de bains commune" mais cette description me gêne un peu, ce n'est pas du tout ça. D'ailleurs, dans la plupart des ryokans, les chambres possèdent une salle de bains avec baignoire, que les gens n'utilisent pas, ils préfèrent les bains de l'hôtel, qui rappellent davantage un établissement de bains dans une station thermale qu'une vulgaire salle de bains. Les bains ne sont pas mixtes, il y a un bain hommes et un bain femmes. De nombreux hôtels procèdent à une rotation si le cadre des bains hommes et celui du bain femmes sont différents: le matin, c'est le bain de droite qui est réservé aux femmes, le soir c'est celui de gauche, comme cela on peut faire l'expérience des deux! On entre d'abord dans un vestiaire, on prend un panier dans un casier et on laisse ses vêtements et sa serviette dans ce panier. Ensuite, on entre dans la pièce des bains proprement dite, sans rien sur soi évidemment, vous prenez un bain en maillot, vous? Vous allez me dire, mais il y a d'autres gens? Oui, mais ils /elles ont autre chose à faire que de vous examiner, parce qu'ils/elles sont très occupé(e) à se laver!

bainint

Dans les bains, il y a tous les styles. De vastes salles fréquemment rénovées (l'eau thermale laisse pas mal de dépôts...) à l'esthétique très dépouillée en granit anthracite, des bains à la déco début des années 80, des pseudo-bains romains, des vieux bains japonais avec immense baignoire en cyprès... Chaque ryokan essaie de se singulariser, dans le premier où nous sommes allés, il y avait des pétales de fleurs à la surface de l'eau... Heureusement qu'il y a les photos des catalogues, parce que je ne pense pas qu'ils m'auraient laissé rentrer avec un appareil photo quand même... On prend place sur un des petits tabourets qu'on voit au fond, on prend une petite cuvette en bois, et on se savonne avec les produits mis à sa disposition. Devant chaque tabouret, il y a un pommeau de douche, et chacun procède à ses ablutions. C'est le paradis pour les enfants, personne pour dire "mais ne mets pas de l'eau partout!" pusique tout le monde le fait! L'eau s'évacue par des grilles prévues à cet effet. Une fois bien propre et BIEN RINCE, on s'immerge dans le bain proprement dit. C'est vrai, tout le monde utilise la même eau, mais quand on voit le soin que les Japonais apportent à leurs ablutions avant d'entrer dans le bain, on ne s'inquiète absolument pas. Non, ce n'est pas une piscine. C'est peu profond et très très chaud! D'ailleurs, on n'y passe pas des heures... Assez vite, d'ailleurs, on a un peu chaud donc on va faire un tour dehors...

bainiexj

A l'extérieur, le bain est plutôt intégré dans la nature. C'est toujours un bassin artificiel, mais de forme irrégulière, avec des pierres, des arbres, parfois une petite cascade, quelques ornements comme des lanternes. Même l'hiver, avec la température de l'eau, ça ne pose pas de problème d'être dans le bain extérieur. Le soir non plus d'ailleurs, puisque tout est prévu... Le nec plus ultra, c'est l'hiver en montagne, lorsque tout est recouvert de neige autour du bain...

bainiex

Aucune crainte quant à l'intimité, les bains extérieurs ne sont jamais visibles d'un balcon, de la route ou de quelque endroit que ce soit.

Quand vous rentrez des bains, vous trouvez votre chambre prête pour la nuit, c'est-à-dire que les futons ont été installés, avec leurs grosses couettes par-dessus. Le futon japonais, c'est un matelas de coton très dense, plus fin qu'un matelas à ressorts chez nous, mais en aucun cas une structure à lattes comme on les vend en France! En fait, il y a aussi une sous-couche qui se glisse en dessous du futon. Vous trouverez aussi une thermos d'eau chaude, si vous voulez encore vous faire un thé avant de vous coucher.

futon

Après une bonne nuit de sommeil, vous pouvez éventuellement retourner aux bains avant ou après le petit-déjeuner, parfois servi dans la chambre, mais plus rarement que le dîner. Ensuite, c'est le moment de faire ses bagages, et de quitter l'hôtel, devant le personnel au garde à vous et la nakai qui fait au revoir de la main...

Nous sommes devenus des inconditionnels des ryokan. Pour l'accueil, la nourriture, les bains, l'ambiance en général. Nous avons eu des ryokan superbes, décorés avec énormément de goût. Nous avons eu des ryokan moyens, qui pourraient s'accomoder d'une petite rénovation, mais il y a toujours, partout, un ou plusieurs détails qui rendent le ryokan unique et le séjour agréable.

Je crois que ce que nous aimons, dans un ryokan, c'est le confort, la possibilité de se mettre à l'aise quand on arrive dans sa chambre, de se promener en chaussons et yukata sans devoir se changer pour dîner, la prévenance, les multiples attentions dont le personnel vous entoure... Du coup, le commentaire de Patou hier m'a fait sourire, elle trouve que cela fait trop de prévenances. Je connais des gens ici, dont par charité je tairai la nationalité, qui disent: "moi, je ne vais pas payer ce prix là pour aller dormir par terre et manger du poisson cru". C'est une opinion défendable, bien que, du poisson, même cuit, ils n'en mangeraient pas... Alors, dormir sur un futon... Visiblement, ce qui représente trop d'égards pour certains n'est pas encore assez pour d'autres!

Chouette, j'y retourne le week-end prochain!