Je reviens à mon album ABC Japon, que j'avais un peu délaissé, il faut dire que certaines lettres de la fin de l'alphabet me donnent du fil à retordre... J'en ai profité pour compléter un peu la rubrique albums photo de ce blog, dans laquelle je n'ai qu'un album d'ailleurs, le fameux ABC Japon. Comme je ne l'avais pas mise à jour depuis un certain temps, il manquait quelques pages. J'ai rajouté L, M, N et O.

Aujourd'hui, le R. Pour le R, j'ai choisi Ryokan. Vous ne savez pas ce que c'est qu'un ryokan? N'ayez crainte, je vais vous en parler pendant deux jours! Le ryokan est un hôtel, pas seulement un hôtel japonais mais un hôtel "à la japonaise". Le ryokan étant quasiment une destination en soi, il mériterait un album à lui tout seul. Je n'en ai pas fait pour le moment, encore que, avec le mini en croix que Patricia présentait hier, je me laisserais bien tenter... En attendant, je vais lui consacrer deux articles, il y a tellement à dire sur le ryokan...

Si je dis que le ryokan est un hôtel "à la japonaise", c'est pour le distinguer des hôtels à l'occidentale qui existent aussi au Japon. Est-ce que ça change quelque chose? Oui, tout.

Un hôtel à l'occidentale, c'est un lit pour une nuit. Un ryokan, c'est tout un environnement. La nuit dans un ryokan comprend généralement le dîner et le petit-déjeuner. Les agences de voyage en ont des brochures entières, région par région, classés selon les spécialités gastronomiques qu'ils servent, selon la beauté de leur cadre, ou l'esthétique de leurs bains. Car le ryokan, c'est tout un ensemble: l'accueil, le cadre, l'hospitalité, le confort, la nourriture, les bains.

Un bon ryokan se paie, et se paie cher. C'est normal, pour vous offrir le niveau de service qu'assure un ryokan de bon niveau, il faut du personnel. Cela commence avec les bagages, qu'on ne vous laissera pas porter tout seul. Ensuite, on vous servira un thé vert, soit dans une alcôve du hall avant de vous conduire à votre chambre, soit directement dans votre chambre. Votre chambre, au début, risque de vous surprendre un peu, car quand la "nakai san" (une employée chargée de l'accueil et du service) ouvrira la porte de votre chambre, vous découvrirez ceci:

ryokan

Je connais des gens qui étaient prêts à ressortir pour demander à la réception s'il n'y avait pas une erreur et pourquoi on les logeait dans un salon. Dans un ryokan, une chambre se compose de trois parties principales: une entrée carrelée dans laquelle on enlève ses chaussures (dans certains ryokan, on les enlève dès la réception, le personnel les range dans un petit casier et vous chausse de pantoufles). Au-delà de ce point, donc, si ce n'était déjà fait, plus de chaussures: les deux autres parties de la chambre sont recouvertes de tatami, et la règle d'or, c'est pieds nus ou en chaussettes sur les tatamis. Il y a toujours un petit meuble à chaussures dans l'entrée de la chambre, on y dépose ses chaussures que l'on troque pour des pantoufles, et tout le monde déambule ensuite dans l'hôtel en pantoufles. Dans l'entrée, on trouve aussi une porte donnant sur une salle de bains et une autre sur les toilettes (dans les toilettes, il y a une paire de chaussons qui ne doivent être portés que dans les toilettes! Ben oui, si vous arrivez de la pièce tatami, vous êtes pieds nus ou en chaussettes et vous allez prendre froid sur le carrelage des toilettes!)). La dernière partie de la pièce, que l'on devine sur la photo derrière le shoji (la porte coulissante en bois et papier), c'est un petit espace séparé, face à la fenêtre, avec une table et deux fauteuils.

nakai

Voici la nakai san, qui veille sur votre confort et votre bien-être. Elle va vous expliquer tout ce qu'il y a à savoir pour passer un bon séjour: où sont les serviettes, les yukata, la salle de bains, les issues de secours... Elle va vérifier que tout le monde a une yukata à sa taille et sinon, elle va prendre vos mesures pour aller en chercher une qui vous convienne (Une yukata, c'est un peignoir en coton que l'hôtel met gracieusement à votre disposition pendant votre séjour, et que tout le monde porte à l'intérieur du ryokan, même pour aller dîner et surtout pour aller au bain!). Enfin, la nakai san va vous préparer du thé vert, si on ne vous l'a pas déjà servi dans le hall à votre arrivée, puis vous demander à quelle heure vous souhaitez dîner le soir et prendre votre petit-déjeuner le lendemain matin, après quoi elle se retirera après une profonde courbette.

Il y a encore beaucoup à dire sur le ryokan, mais ce sera pour demain. Avant de conclure, je vous parle un peu de ma page qui n'a rien d'exceptionnel, si ce n'est qu'à l'exception du Bazzill du fond, tous les papiers sont japonais. Une petite déco en faux cuir bien réussie cette fois, avec un tampon géométrique japonais de très bonne qualité, ce qui fait toute la différence.

Et je vous rassure aussi quant à la nuit qui vous attend, car à l'heure du coucher, votre chambre ressemblera à ça:

futon