L'une de vous m'a demandé si le scrapbooking était populaire au Japon. Je crois pouvoir affirmer que ... non. Pourtant, les Japonais font beaucoup de photos, mais je ne sais pas s'ils les conservent. Il faut dire que toutes celles qui sont prises à bout de bras avec un téléphone portable, et elles sont légion, ne méritent peut-être pas les honneurs d'un album. Les photographes bien "équipés", ceux qu'on voit crapahuter avec un trépied sur l'épaule et trois objectifs en bandoulière à l'époque de la floraison des cerisiers et des feuillages d'automne ont dans les 70 ans de moyenne et je ne suis pas sûre que le scrap les intéresserait beaucoup... Les seules photos que les gens ont l'air de conserver, ce sont les photos d'enfants et les photos de mariage.

De ce fait, les rares magasins qui proposent des articles de scrapbooking ont une gamme principalement axée sur ces deux thèmes. Déjà, ce n'est pas facile à trouver. Trois des grands magasins de Nagoya spécialisés dans l'équipement de la maison, les loisirs créatifs et la décoration possèdent un rayon scrapbooking qui vend en grande majorité des produits américains (Making Memories pour la plupart). Bizarrement, le grand supermarché près de chez moi, qui ne bénéficie pourtant pas du passage de la clientièle plus "branchée" du centre ville, a un rayon loisirs créatifs qui a pas mal de produits Doodlebug.

Enfin, qui a les mêmes produits Doodlebug depuis des années et qui s'évertue à les écouler. Malgré mon concours des plus actifs, il n'y réussit pas vraiment. Du coup, ils ne font jamais rien rentrer de nouveau puisqu'ils n'arrivent pas à écouler le stock. En ce moment, je suis en train de racheter petit à petit tous leurs brads et alphabets Doodlebug qui, à force de démarques successives, finissent par devenir plus qu'abordables!

Dans tous ces magasins, bien sûr, on trouve aussi des articles de papeterie comme des perforatrices ou des tampons, qui peuvent aussi servir pour le scrap. Il y a quelques marques japonaises, comme Kuretake ou Paper Intelligence, qui font des plaques de stickers ou des découpes de papier très fines, qui peuvent bien dépanner pour une page. Je ne sais pas si vous savez que les encres Versamark sont japonaises, c'est Tsukineko qui fait ça.

Bien peu d'articles typiquement japonais conçus pour le scrapbooking, donc, à part ça:

DSC07068

Malheureusement, cela ne me convient pas, ma princesse a passé l'âge, elle s'habille en kaki chez Quiksilver...

DSC07067

Ca, ça ne va pas non plus, chez nous c'est la famille entière qui souffre d'allergie à Kitty Chan...

DSC07066

Les plus observatrices auront remarqué que c'est une conception du scrap qui date un peu...

Heureusement, il reste les beaux papiers japonais, washi et autres sur lesquels on peut se rabattre. Ils ne sont pas toujours faciles à assortir ni même tout simplement à manier et à travailler, à cause de leur texture, mais ils permettent de réaliser des pages "japonaises" un peu différentes quand même...