Je vous ai déjà longuement entretenu(e)s des magasins à 100 yen, et je voudrais vous en parler de nouveau, tant ces endroits regorgent de trésors insoupçonnés.

Moi qui suis pourtant une fidèle cliente des Daiso, 100 yen Plaza, et autres chaînes, je n'avais pas encore remarqué que, dans un souci constant d'améliorer le service à la clientèle sans doute, la chaîne Daiso propose des articles présentés dans des emballages multilingues. Ainsi, les clients étrangers qui ne reconnaîtraient pas au premier coup d'oeil l'article dont ils envisagent l'acquisition ou qui ne seraient pas sûrs que c'est bien ce qui leur faut peuvent très facilement s'assurer qu'ils ont fait le bon choix. Il leur suffit de regarder l'emballage et de comprendre l'anglais, le chinois, le français, le coréen ou l'arabe.

Vous en doutez? La preuve en images: je me suis offert, pas plus tard qu'avant-hier, un prompt cireur scintillant que voici:

cireur165

Notez que si j'avais débarqué de Séoul, de Rabat ou de New York, j'aurais aussi pu immédiatement comprendre à quoi ça servait, sans regarder l'illustration bien sûr.

On peut s'interroger sur le circuit de distribution de ces articles. Ils sont, bien entendu, tous fabriqués en Chine, car autrement ils ne seraient pas vendus au Japon pour 100 yens (63 centimes d'euros, le yen n'arrête pas de baisser, ou l'euro de monter, comme on voudra). Ben oui, on n'est pas à Lourdes, ici.

Mais dans quelles autres parties du monde sont-ils exportés pour que les producteurs proposent un emballage portant une inscription en anglais, chinois, japonais, coréen, français et arabe? Ce n'est pas toujours si complet, témoin ce sachet d'"agent se baignant médicinal", qui n'est peut-être pas disponible dans les pays arabes:

bain167

Pas plus que ce "cas de la nom carte" à fixer à la poignée de votre valise.

card166

Heureusement, pour l'objet suivant (ça ne doit pas venir de la même usine), il y a de nouveau cinq langues, et ça n'est pas de trop, parce que là, j'ai beau avoir l'habitude de la traduction automatique, il a fallu que je regarde attentivement l'image pour comprendre que sur ce petit cône en bois, on pouvait enfiler ses bagues:

ringholder164

Eh bien oui, quoi, c'est pourtant évident: "Ring the bell": sonnez la cloche, "Ring holder": sonnez le support!