Pas de spécialistes des céphalopodes pour m'aider à distinguer la seiche du calamar? Cet excellent site de cuisine japonaise en français, mais fait par des Japonais, m'indique que "ika" est un mot générique qui recouvre seiches et calamars. C'est à la rubrique "aliments", si vous voulez en savoir plus sur les nombreux types de seiches et calamars consommés au Japon. Le pays engloutit à lui tout seul 40% des seiches et calamars consommés dans le monde, intéressant, non? Attendez, ce n'est pas fini, après avoir lu ce qui suit, vous allez vraiment pouvoir briller dans les salons (c'est le cas de le dire).

En ce moment, c'est la pleine saison des hotaru ika. Ce sont de tout petits calamars qui ont la particularité de se comporter comme des lucioles (avant d'arriver dans votre assiette, évidemment). La baie de Toyama, sur la mer du Japon, est très réputée pour ses hotaru ika (Watasenia scintillans). On peut faire des excursions en bateau le soir pour aller les voir luire dans l'eau. Et après, on les mange! Ceux-là se consomment toujours cuits, en salade avec une petite sauce, ou alors on les cuit soi-même dans un petit bouillon de légumes au fur et à mesure qu'on les mange.

Une fois de plus, les avis divergent. Chez nous, c'est deux contre deux. "Trop marrant quand ça éclate dans la bouche", pour l'un. "Mais maman, les petites boules blanches dures, là, c'est leurs yeux? Ben, oui, ma puce, c'est leurs yeux..."   

DSC06255

C'est promis, c'est la dernière fois que je vous parle des mollusques.

Je voulais aussi vous remercier de vos visites sur ce blog et pour tous les gentils commentaires que vous me laissez. Et pas d'inquiétude pour la page Aki et le papier Fancy Pants, moi je n'ai jamais eu le moindre doute par rapport à ce papier!